• NAZCA

    le 2013-07-22 par Les Tycoons

    ARTICLE #212

 

NAZCA

dimanche 21 juillet

Après notre nuit dans le bus, nous arrivons à Nazca à 7h. Ballade sur le marché puis Installation et repos à l’auberge.

Après le repas nous prenons un taxi et partons visiter la Nécropole de Chauchilla. Ce site se situe en plein désert à une trentaine de km de Nazca. Il date de l’époque du peuple Nazca qui a vécu de -200 av. JC à +800 ap.JC. Petit musée explicatif à l’entrée du site.

Il s’agit de tombes creusées dans le sol contenant des momies (une dizaine de tombes ont été dégagées). Les momies (qui datent de l’an 1000 environ) sont assez impressionnantes car elles ne sont pas emmaillotées dans des bandages comme les momies égyptiennes, mais entourées d’épaisses couches de coton puis d’une étoffe. Malheureusement les tombes ont été visitées par les Huaqueros (pilleurs de tombes) et il ne reste pratiquement plus de poteries.

Le climat désertique a favorisé la conservation des momies. Des restes d’os humains et de tissus jonchent partout le sol désertique et lunaire.

Des toits et murets protègent les tombes ouvertes...


Le vent souffle très fort et soulève la poussière de sable ce qui rend les montagnes environnantes pratiquement invisibles.

lundi 22 juillet

Ce matin nous prenons un taxi pour aller voir les fameuses lignes de Nazca, un des sites les plus impressionnants et mystérieux du Pérou, classées au patrimoine mondial de l’Unesco. Découvertes en 1941 par un archéologue américain, ces lignes s’étendent sur environ 520km² et se conservent depuis 2000 ans !

Nous commençons par le musée Maria Reiche, une allemande qui a consacré 50 ans de sa vie à l’étude et à l’entretient des lignes. On peut y voir des photographies, cartes, plans, maquettes … C’est là que se trouve également sa tombe.

Ces lignes et dessins ne pouvant être observés que depuis une certaine hauteur, nous en observons quelques uns depuis une tour d’observation. Nous pouvons voir l’arbre, les mains et de nombreuses lignes entrecroisées.

Nous finissons par une petite colline naturelle qui permet de voir encore ces lignes de plusieurs km de longueur !

Ces lignes et dessins ont été obtenus en enlevant les pierres noires de la surface afin de laisser apparaître le sol clair.

De nombreuses hypothèses sur le pourquoi de ces lignes ont été émises …

Cet après midi nous reprenons le même taxi pour nous rendre à Paredones, à quelques km de Nazca, site en assez mauvais état, qui a été construit par le peuple Nazca et auquel les Incas apportèrent leurs pierres par la suite, pour en faire un centre administratif où vivaient les représentants de Cuzco.

Nous allons ensuite aux aqueducs souterrains de Cantalloc : construits par la culture Nazca (2000 ans) et qui fonctionnent encore actuellement ! Ce système d’irrigation est unique au monde, les aqueducs conduisant l’eau étaient souterrains, construits en pierres. On voit ici de nombreux points d’eau appelés « puquio » qui permettaient de nettoyer le réseau, tout cela afin d’avoir de l’eau toute l’année pour l’agriculture dans le désert.

On voit aussi des cultures de cactus servant à récolter les cochenilles (parasite) pour en extraire un colorant naturel rouge pour l'industrie textile et cosmétique.

Vraiment impressionnant et très intéressant.

2 commentaires

Message de Marcel

posté le 27-07-2013

"Je suppose que les lignes de Nazca ne se survolent plus en avion. En 1983, nous étions 7 dans le petit avion qui avait décollé sur une piste caillouteuse, et la sonnette d'alerte du "décrochage" se faisait entendre assez souvent car le pilote volait à faible vitesse en effectuant des virages de gauche à droite pour permettre la visibilité des passagers assis de chaque côté de l'avion. Depuis que Maria Reiche n'est plus là pour entretenir le site,il doit y avoir du "laisser aller" et les lignes sont sujettes à l'action du vent notamment, et peut-être maintenant à d'autres dégradations. Bon retour sur Lima, Londres et Lyon. Bises à tous. Marcel"

Message de les tycoons

posté le 27-07-2013

"Les lignes se survolent encore en avion , mais nous n'avons pas voulu prendre de risques (conseils du ministère) car il y a eu des crashs récemment (2008, 2010)."

Laisser un commentaire